Anything Weird

mardi 16 septembre 2008

Anything weird déménage ! (très important)

En l'honneur de la rentrée, Anything weird s'enfuit et se sépare en deux pour donner naissance à :
- Mon nouveau blog (comme celui-ci)
- La Reine des Grenouilles (qui est un blog-BD)
Pour l'instant les deux blogs sont à peu près vides, mais je tâcherai de les remplir à partir de maintenant ;) !
Ce blog-ci ne sera plus actualisé mais je m'en servirai tout de même pour garder les archives de mes anciens posts (on va pas non plus tout supprimer, ce serait bien bête !).

blog_bd_ban_little

Posté par OmNiScIeNt FoOl à 06:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


jeudi 28 août 2008

Vous savez, ces filles nues qu'on voit souvent sur les escalators !

Elevator_by_Omniscient_NaratressBon... Comment dire ?

La jeune femme que vous voyez ici était juste destinée à devenir un "manequin" sur un blog de mode (d'où l'absence de vêtements et de cheveux ; elle va servir de base), mais sans raison valable j'ai décidé de lui mettre des tâches de rousseur, de lui colorier les yeux - mais par contre elle a toujours pas de cheveux, pauvre petite mère - et de la foutre sur une photo d'escalator...

Sérieux, pourquoi j'ai fait ça =_= ?

Soit dit en passant, cet exercice m'a révélé un outil de photoshop jusqu'à présent méconnu et pourtant bien pratique... L'outil PLUME ! Avant, en tombant dessus accidentellement je n'arrivais pas du tout à m'en défaire, et ça me paraissait sans utilité... Maintenant - bwahaha - je sens que je m'en servirait beaucoup...

Posté par OmNiScIeNt FoOl à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 15 août 2008

Ratatouille

J'avais l'intention de parler de Wall-E, autre film découvert pendant les vacances, mais je vais plutôt commencer par un article sur Ratatouille que j'ai vu hier soir.

photo_Ratatouille_2006_2

Remy est féru de cuisine : doté d'un odorat exceptionnel, il recherche des saveurs toujours plus élaborées, et ne jure que par l'ouvrage du défunt Auguste Gusteau - son idole -, "Tout le Monde Peut Cuisiner". Fort malheureusement, Remy est avant tout un rat faisant partie d'une grande famille de rats méprisants les humains et se nourrissant de leurs poubelles, aussi ses proches ont-ils du mal à comprendre sa passion pour la gastronomie. À la suite d'un incident, la colonie de rats est découverte par la propriétaire de la maison qu'ils occupent et toute la famille est forcée de migrer par les égouts. Remy est alors séparé de son entourage et finit par atterrir... À Paris.

photo_Ratatouille_2006_5

photo_Ratatouille_2006_9

Il va alors se lier d'amitié avec le jeune et dégingandé Linguini, nouvelle recrue au restaurant Gusteau après de nombreux échecs dans d'autres professions ; celui-ci, regardé de haut par ses collègues (mais aussi par Remy) et destiné à la base à n'être que commis aux poubelles dans le restaurant, va, grâce au rat - caché dans sa toque de cuisinier et manipulant le corps du grand dadet en tirant sur ses cheveux -, passer pour un excellent cuisinier. Mais bien entendu, cette méthode n'aura pas que des avantages...

photo_Ratatouille_2006_7

Je ne sais plus pourquoi nous n'étions pas allés voir Ratatouille lors de sa sortie au cinéma (ce qu'on a presque toujours fait pour les films des studios Ghibli et Pixar), mais j'ai trouvé que c'était un excellent film (même si nous avons dû le regarder en VF suite à des revendications de ma petite soeur, ce qui évidemment n'est pas très agréable, même si les doublages étaient assez soignés ¬_¬). C'est un des rares Pixars dans lesquels les personnages humains fonctionnent vraiment (j'en reparlerai pour Wall-E), et l'ambiance "Parisienne" était très réussie également. La seule chose qui m'a un peu attristée, en fait, c'est que Paris m'a paru bien vide O_o. Sinon, je n'ai pas grande critique à émettre, j'étais très contente de l'avoir vu !

Source des images : Cinémotions
(Avec en cadeau un petit dessin de feignasse dessiné pendant le film, supposé représenter Linguini et Colette qui ne se ressemblent pas trop, et sans le rat parce que je ne sais pas dessiner les rats... Vraiment, je me moque du monde o_o"...)

ratatouille_2

Posté par OmNiScIeNt FoOl à 09:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 14 août 2008

Kung Fu Panda

kung_fu_panda27

Pendant ces vacances, je suis allée eux cinéma à deux reprises, et la première fois nous sommes allées voir Kung Fu Panda des studios Dreamworks, dont je n'attendais rien de particulier à la base mais que j'ai tout de même été contente de regarder.

Po est un jeune panda qui rêve de devenir un grand Maître du kung fu. Cependant, empoté, sans volonté et destiné par son père à tenir le restaurant de nouille familial, il sait cet objectif perdu d'avance et se résigne à vivre dans le déni de sa passion. Un jour, le doyen du village (une tortue), illustre maître de kung fu, décide de procéder à l'élection du "maître dragon" dont le rôle et la destinée serait de protéger le village de Tai Lung, un très dangereux léopard jusqu'ici enfermé dans une prison de très très très très haute sécurité. Alors que tous s'attendaient à ce que soit élu l'un des "cinq cyclones" (Tigresse, Grue, Vipère, Singe et Mante), cette responsabilité retombe sur Po (évidemment). Shifu, le maître des cinq jeunes gens nommés précédemment, outré par ce choix, refuse catégoriquement d'enseigner quoi que ce soit à un panda n'ayant pas la moindre maîtrise des arts martiaux et un physique franchement peu arrangeant, et petit à petit une énorme pression s'installe : Po a été nommé pour défendre tout un village alors qu'il est fondamentalement nul et que des gens très talentueux envient sa place, il a donc l'obligation de devenir fort, envers et contre tout.

C'est un film que j'ai trouvé tout à fait plaisant. On a une 3D assez réussie (et résultat des personnages assez mignons), pas mal de combats très réussis (en même temps, l'intérêt du kung fu, c'est que ça fait tout de suite classe), une morale qui fonctionne assez bien... C'est gentil, coloré, bien animé, donc c'est plaisant. Ce qui m'a déçue, par contre (et malgré toutes les qualités du films, ce sont des défauts que je parlerais le plus), c'est le traitement accordé aux personnages.

Première vraie déception, le héros n'est absolument pas attachant. Il aurait pu l'être à peu de choses près, mais quitte à avoir un personnage principal nul, piteux et défaitiste, il aurait mieux valu qu'il soit capable d'autodérision. Po se moque beaucoup des autres (qu'il admire, pourtant), mais ne supporte pas la critique. En fait, il ressemble beaucoup à un adolescent de 12-14 ans qui, excédé de ses propres défauts, préfère s'étendre sur ceux des autres que de faire quelque chose pour lui, et je pense même que son comportement était précisément supposé être celui-ci, seulement voilà : entre le début et la fin du film, il n'a pas du tout évolué (sinon physiquement), si bien que j'ai eu du mal à encaisser sa victoire contre le "méchant" à la fin du film. En effet, Tai Lung est un méchant assez réussi : il a eu une enfance traumatisante (et on a des images de flash back où on le voit out mimi, que demander de plus XD ?), il se tire d'une prison super renforcée avec une plume et il revient pour se venger de son son maître ! Ca faisait classe, ça, globalement (d'ailleurs, ce qui m'a amusée, c'est qu'il me faisait un peu penser à Shan Yu, le méchant dans Mulan - un des rares bons méchants de Disney -, comme quoi quand ça se passe en Chine il faut un méchant charismatique et gris - vu que tous les autres sont de couleurs pétantes, c'est logique - et bourrins) ! Eh bien notre ravissant Tail Lung va se faire tuer par Po le panda de façon complètement irrationnelle (disons qu'étant donné le message véhiculé par le film, je m'attendais à autre chose de la "prise du petit doigt mushi" - je m'expliquerais sur ce point quand tout le monde chez moi l'aura vu ¬_¬).

Autre grosse frustration, les "cinq cyclones" ! Dès les premières minutes du film, on voit débarquer de super brutes en kung fu, mignons comme tout et là encore charismatiques (ils auraient très bien bu bénéficier de plein de produits dérivés), et finalement... On ne les voit pas des masses. On a à peine le temps de voir que la tigresse (dont je pensais qu'elle finirait avec le panda) est une femme digne et fière de pratiquer son art, que la grue est un homme calme, poli et taciturne... Et c'est tout. La vipère, le singe et la mante quant à eux se disputent quatre bouts de phrases et deux coups de pieds dans tout le film. Que de potentiel gâché O_O ! La tigresse donne parfois l'impression d'avoir servi de "substitut félin post Tai Lung" à son maitre, mais ce n'est pas développé.

Idem, on a un panda dont le père est un canard (!) et personne ne nous donne aucun éclaircissement.

À cause de cette multitude de pistes non exploitées, je serais tentée de penser que Kung Fu panda aurait été plus réussi en série qu'en film. Cela dit, j'ai bien aimé.

(Image trouvée sur Entertainment Wallpapers)

Posté par OmNiScIeNt FoOl à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

De retour de vacances !

Me revoici ^^ !

Je n'ai rien posté depuis très longtemps, hélas, mais maintenant que je suis rentrée de mes vacances dans le Gers chez mes grands parents je prévois de vous faire part de pas mal de trucs (des films que j'ai vu, des dessins que j'ai faits, des endroits où je suis allées ; ça en fait, des choses) !

À partir de demain, je garde Angelo (qui est le petit frère d'une amie de ma petite soeur et dont la mère est une copine de la mienne) tous les jours pendant un mois entier, ce qui va me permettre lorsqu'il sera debout de le dessiner et lorsqu'il dormira de compléter ce blog, commencer mon blog BD pour l'instant inexistant, fabriquer le forum de ma classe (responsabilité qui m'a finalement été assignée pour diverses raisons), aider Alizée à construire son site internet en vue de son départ aux USA (elle va faire une année dans une école de langues à Los Angeles) et surtout finir les devoirs de vacances donnés par la pépa aux beaux arts (ce qui consistera surtout à selectionner des photos parmis la quantité gigantesque de celles que j'ai prises pendant les vacances).

Voilà voilà !

Posté par OmNiScIeNt FoOl à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]